Du Laos en Birmanie, via Mae Sot en Thailande

Nous avons quitté notre pays fétiche d’Asie, le Laos, après avoir profité de la douceur et du calme qui y règne pendant un mois et demi. Samuel et Jules avaient pu s’habituer au Sabaidee (bonjour) et au KhopChai (merci) et les distribuer autour d’eux tandis que Quentin avait même acquis le marchandage en lao !

Je vous avais dit que nous avions pu visiter une petite école d’un village des montagnes et j’aimerai en dire plus sur ce sujet, car c’était une expérience très instructive pour nos enfants. C’était une petite école, 4 classes primaires, environ 20 enfants par classe. Quand l’enseignant a appris que Christophe faisait le même métier que lui, il nous a fait entrer dans l’une des classes pour nous montrer le matériel qu’ils avaient à disposition : quelques livres donnés par une ONG allemande, le cahier d’exercice de la maîtresse, le tableau noir et quelques affiches créées par les élèves pour illustrer l’alphabet. Les élèves n’ont pas ou peu de matériel, le cours est appris principalement par oral. Jules nous a dit qu’il préférait sa classe en Suisse, car elle était plus propre et plus jolie. Samuel a trouvé que ce n’était pas très riche dans la classe. Quentin a trouvé que les classes étaient plus pauvres et sombres mais qu’avec les décorations elles étaient jolies quand même.

Nous voici maintenant à Mae Sot, après le trajet en bus le plus long de notre voyage : 9h. Depuis Chiang Rai, ça parait illogique de traverser la moitié de la Thailande pour rejoindre le Myanmar, mais les frontières entre les deux pays ne sont pas ouvertes partout aux étrangers… En prenant un bus qui relie la frontière Nord du pays à la frontière Ouest, nous avons été contrôlé 6 fois par la police, ce qui ne nous était jamais arrivés auparavant en Thailande ! Nous avions prévenu nos chérubins que nous passerions toute la journée dans le bus. 9h de trajet avec 3 enfants, c’était audacieux mais ils nous ont bluffés grâce à leur monde imaginaire gigantesque qu’ils ont su maintenir tout au long du trajet pour faire passer le temps ! En arrivant, Jules chantait « on est en Birmanie » avec une grande joie car pour lui, plus on arrive vite dans ce pays, plus ça rapproche de la maison :-), alors on a dû lui expliquer que nous passerions la frontière d’ici 2 jours mais que ça ne changeait pas la date de notre retour, il en parut soulagé ;-).

Mae Sot est une grosse bourgade qui s’est développée ces dernières années et maintenant la Asia Highway la traverse pour rejoindre Rangoon ce qui facilitera notre passage. La population ici est majoritairement birmane et les premières différences se remarque déjà. C’est ce que j’apprécie beaucoup dans le voyage par la route, la culture évolue à l’approche des frontières, les gens se mélangent, la langue s’imprègne petit à petit de mots du pays voisins et l’arrivée dans un nouveau pays se fait alors en douceur, sans « choc » culturel.

Nous avons trouvé un guesthouse vraiment agréable, le « Ban Thai », dont le patron est birman et qui nous a déjà enseigné quelques mots. Dans le jardin, une troupe d’artistes indépendants d’Amérique du Nord, s’entraîne tous les matins pour ensuite aller montrer leur « show » aux « écoles » destinées aux réfugiés birmans. Quel joie pour Jules, Samuel et Quentin de pouvoir assister à ces entraînements ! C’est dans ce guesthouse que nous faisons connaissance d’une retraitée française qui passe environ 6 mois à Mae Sot pour venir en aide aux réfugiés birmans car ceux-ci ne sont pas pris en charge par l’état thailandais. Ils n’ont droit à l’éducation que grâce aux ONG qui s’en occupe, par contre c’est les birmans qui occupent toutes les places de travail dont les thais ne veulent pas et qui sont exploités dans la vingtaine d’usines alentours ! A quand des progrès pour la prise en charge des réfugiés par la Thailande ?

C’est avec beaucoup d’enthousiasme et un petit peu d’appréhension que nous nous apprêtons de passer la frontière et cette fois de découvrir un nouveau pays, même pour Christophe et moi !

Val

PS. Le temple blanc en photo est l’oeuvre d’un artiste thai à Chiang Rai. Un temple un peu fou entre le ghotique et le religieux… très surprenant et étrange !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s