Quentin en Birmanie

Il y a quelques semaines, nous étions Kyaitkyo. Nous avons pris des camions-europapark (ils bougeaient dans tous les sens, en haut, en bas, à droite, à gauche) pour aller vers un énorme rocher d’or qui tenait en équilibre grâce à un cheveu de boudha (je n’y croyais pas tellement car les 3/4 du rocher était sur la terre ferme.
Ensuite nous sommes allés à Yangoon (l’ancienne capitale ( le non du pays et il on  était encore la capitale il y a 10 ans, mais ça, je vous l’expliquerai plus tard) là-bas, il y avait une énorme pagode (la pagode Shwedagone) elle était faite de 27 tonnes d’or (je n’ai jamais vu une telle richesse devant moi), en haut, (je n’ai vu que des photos d’une exposition) il y avait un énorme diamant et plein de bijoux, (des rubis, etc.). Si on revendait ça, il y aurait assez pour nourrir toute la Birmanie pendant 5 ans.
Nous sommes ensuite allés à Naypido, la nouvelle capitale (pour tout savoir veuillez lire le texte n°0). La capitale était plus grande que New York, mais il y avait des routes à 10 pistes (20 pistes en tout) et à côté des champs avec des paysans pauvres qui travaillaient. Il y avait une pagode qui faisait un mètre de moins que la pagode Shwedagone et devant, des éléphants blancs (on les a pas vu car on nous a dit qu’ils étaient partis se balader.
Nous sommes ensuite allés à Kalaw. Là-bas, nous avons fait 2 jours tranquille puis nous avons réservé un trekking-de-3-jours-avec-un-cheval-et-son-maître-un-chef–cuisinier-et-un-guide (le trek de luxe). Nous sommes partis et après avoir marché 3 heures, nous nous sommes arrêtés pour dîner dans un village. Après nous avons marché pendant 2h30 jusqu’à un autre village et là il y avait des chatons et leur mère que nous avons appelé : coquinou, coquinette et la Reine Louise de Marinette. Nous avons dormi sur des nattes de bambou dans la maison d’une famille. Ils nous ont laissé la pièce principale et devaient donc la traverser pour aller se coucher. Le lendemain, nous avons marché à travers d’énormes champs et le maître du cheval chantait à tue-tête en birman une chanson très jolie qui allait très bien avec le paysage. Une fois encore, nous avons mangé dans un village. Il y avait des chiots que nous avons appelés Filou, Patblanche et oreille baissée. Ensuite nous sommes repartis quelques heures pour aller dans un village où il y avait des enfants avec lesquels nous nous sommes bien amusés. Le soir j’ai discuté avec le maître du cheval et il m’a appris à compter jusqu’à 10 en birman. Sitthu, notre guide, nous a dit qu’on avait le meilleur cuisinier de l’agence et c’est bien vrai car le soir il nous a fait des bananes au miel et pour papa et maman des bananes flambées. Le dernier jour, nous sommes repartis pour le lac Inle et pour le dîner, le cuisinier nous a fait une pomme en forme de canard, une pastèque en forme de fleur et des nouilles-spaghettis. Nous avons pris ensuite un bateau qui nous a fait traverser le lac Inle et nous avons vu des jardins flottants.
Nous sommes maintenant à l’aquarius gesthouse de Niangshwe. Cet après-midi, nous sommes allés chez un vigneron et mes parents ont dégusté plein de vins différents. Ils ont finalement acheté un vin birman que nous allons rapporter en Suisse. Demain, nous allons prendre le bus pour Bagan (comme Angkor, sauf en Birmanie).

Quentin. (les photos suivront quand la connexion internet sera meilleure !)

Texte n°01

Il y a longtemps, plusieurs pays ont dirigé la Birmanie.  Le général Ang San les a chassés. Il y a eu une courte période de paix mais des nouvelles personnes l’ont tué et ont pris le pouvoir. Ils ont déplacé la capitale et ont construit une nouvelle ville qui a coûté plus de la moitié l’argent que la Birmanie gagne pendant une année. Ils l’ont appelées Nay Pyi Tow. Ils l’ont fait construire en douce, puis ils ont changé la capitale et ont averti les birmans deux mois plus tard. Il ont changé le nom du pays. Il s’appelait Birmanie et ils l’ont appelé Myanmar. La fille du général Ang San (Ang San Suu Kyi) a gagné les premières élections mais s’est fait mettre en résidence surveillée. Elle a regagné les élections et a réussi à changer le pays. Entre-temps, son mari est mort d’un cancer. Ang San Suu Kyi pouvait rentrer pour revoir son mari (un Anglais) mais il lui a dit que sa vie valait bien moins que le destin de la Birmanie. Car elle a eu peur que le gouvernement ne la laisse plus jamais rentrer après.

 

Publicités

4 réflexions sur “Quentin en Birmanie

  1. Le trek luxe en Birmanie avait l’air génial et il semblerait bien que la soupe (de nouilles) fait effectivement grandir, j’ai l’impression que tu fais deux têtes de plus que quand je t’ai quitté en décembre ! Bonne continuation et à tout bientôt. Biz

    J'aime

  2. Salut Quentin!
    Bravo pour tous tes récits qui sont très détaillés! Tu y as passé du temps et tu y as mis tout ton cœur!
    Vous en avez vécu des choses incroyable et à présent toutes ces richesses sont en toi pour la vie!
    À tout bientôt.
    Gros bisous
    Magali

    J'aime

  3. Un petit mot pour te dire que Camille se réjouit de te revoir. Merci pour tes textes. Tout comme Magali, on y sent toute l’énergie et tout le coeur que tu y as mis. Tes réflexions m’impressionnent. Bon retour chez toi et garde bien dans ton coeur toutes les merveilles et les aventures que vous avez vécus.

    Gros becs

    Anne-Val

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s