Du Laos en Birmanie, via Mae Sot en Thailande

Nous avons quitté notre pays fétiche d’Asie, le Laos, après avoir profité de la douceur et du calme qui y règne pendant un mois et demi. Samuel et Jules avaient pu s’habituer au Sabaidee (bonjour) et au KhopChai (merci) et les distribuer autour d’eux tandis que Quentin avait même acquis le marchandage en lao !

Je vous avais dit que nous avions pu visiter une petite école d’un village des montagnes et j’aimerai en dire plus sur ce sujet, car c’était une expérience très instructive pour nos enfants. C’était une petite école, 4 classes primaires, environ 20 enfants par classe. Quand l’enseignant a appris que Christophe faisait le même métier que lui, il nous a fait entrer dans l’une des classes pour nous montrer le matériel qu’ils avaient à disposition : quelques livres donnés par une ONG allemande, le cahier d’exercice de la maîtresse, le tableau noir et quelques affiches créées par les élèves pour illustrer l’alphabet. Les élèves n’ont pas ou peu de matériel, le cours est appris principalement par oral. Jules nous a dit qu’il préférait sa classe en Suisse, car elle était plus propre et plus jolie. Samuel a trouvé que ce n’était pas très riche dans la classe. Quentin a trouvé que les classes étaient plus pauvres et sombres mais qu’avec les décorations elles étaient jolies quand même.

Nous voici maintenant à Mae Sot, après le trajet en bus le plus long de notre voyage : 9h. Depuis Chiang Rai, ça parait illogique de traverser la moitié de la Thailande pour rejoindre le Myanmar, mais les frontières entre les deux pays ne sont pas ouvertes partout aux étrangers… En prenant un bus qui relie la frontière Nord du pays à la frontière Ouest, nous avons été contrôlé 6 fois par la police, ce qui ne nous était jamais arrivés auparavant en Thailande ! Nous avions prévenu nos chérubins que nous passerions toute la journée dans le bus. 9h de trajet avec 3 enfants, c’était audacieux mais ils nous ont bluffés grâce à leur monde imaginaire gigantesque qu’ils ont su maintenir tout au long du trajet pour faire passer le temps ! En arrivant, Jules chantait « on est en Birmanie » avec une grande joie car pour lui, plus on arrive vite dans ce pays, plus ça rapproche de la maison :-), alors on a dû lui expliquer que nous passerions la frontière d’ici 2 jours mais que ça ne changeait pas la date de notre retour, il en parut soulagé ;-).

Mae Sot est une grosse bourgade qui s’est développée ces dernières années et maintenant la Asia Highway la traverse pour rejoindre Rangoon ce qui facilitera notre passage. La population ici est majoritairement birmane et les premières différences se remarque déjà. C’est ce que j’apprécie beaucoup dans le voyage par la route, la culture évolue à l’approche des frontières, les gens se mélangent, la langue s’imprègne petit à petit de mots du pays voisins et l’arrivée dans un nouveau pays se fait alors en douceur, sans « choc » culturel.

Nous avons trouvé un guesthouse vraiment agréable, le « Ban Thai », dont le patron est birman et qui nous a déjà enseigné quelques mots. Dans le jardin, une troupe d’artistes indépendants d’Amérique du Nord, s’entraîne tous les matins pour ensuite aller montrer leur « show » aux « écoles » destinées aux réfugiés birmans. Quel joie pour Jules, Samuel et Quentin de pouvoir assister à ces entraînements ! C’est dans ce guesthouse que nous faisons connaissance d’une retraitée française qui passe environ 6 mois à Mae Sot pour venir en aide aux réfugiés birmans car ceux-ci ne sont pas pris en charge par l’état thailandais. Ils n’ont droit à l’éducation que grâce aux ONG qui s’en occupe, par contre c’est les birmans qui occupent toutes les places de travail dont les thais ne veulent pas et qui sont exploités dans la vingtaine d’usines alentours ! A quand des progrès pour la prise en charge des réfugiés par la Thailande ?

C’est avec beaucoup d’enthousiasme et un petit peu d’appréhension que nous nous apprêtons de passer la frontière et cette fois de découvrir un nouveau pays, même pour Christophe et moi !

Val

PS. Le temple blanc en photo est l’oeuvre d’un artiste thai à Chiang Rai. Un temple un peu fou entre le ghotique et le religieux… très surprenant et étrange !

 

Publicités

Samuel à l’aquarium

Pendant les derniers jours à Nong Khai, nous sommes allés à l’aquarium. Dans le premier bassin, nous avons vu un requin léopard et un autre petit requin.

 

Il y avait aussi plein d’autres petits aquariums à côté, où nous avons vu des rascasses et nous sommes allés dans un tunnel avec des gros poissons et des petits poissons partout. Après nous sommes sortis du tunnel et avons vu plein d’autres aquariums et aussi des squelettes de poissons.

 

Au revoir, j’espère vous retrouver bientôt.

Samuel

Samuel – Nong Khai 2

31.12.2015

ce matin, nous avons joué au légo à la maison, ensuite on a mangé une soupe de nouilles pour le diner avec du boudin dedans, j’ai bien aimé. Après nous sommes allés en vélo jusqu’à un parc avec des statues entre le boudhisme et l’hindouisme.

C'est une statue à 8 bras, c'est une espèce d'apsara.

C’est une statue à 8 bras,  shiva ?

C'est un dieu qui a un corps d'homme, une tête d'éléphant et 4 bras.

C’est un dieu qui a un corps d’homme, une tête d’éléphant et 4 bras., ganesh ?

C'est un serpent à 7 têtes qui entoure un boudha.

C’est un serpent à 7 têtes qui entoure un bouddha.

Le soir, nous avons fêté Nouvel An, nous avons mangé une soupe chinoise et après nous sommes rentrés faire la fiesta encore un moment et nous avons vu les feux d’artifice à minuit.

Samuel

Quentin – Thailande

Il y a quelques jours, nous sommes revenus en Thailande en passant par un pont qui traverse le Mékong. Après, nous avons fêté Noël à That Phanom et j’ai reçu un natel non tactile avec les touches en-bas, qui fait office d’IPOD. Vu qu’il y avait une petite communauté chrétienne dans le coin, nous avons été fêter Noël à l’église et les gens de l’église lançait des bonbons et plein d’autres gourmandises. Avec mes frères, nous avons fait un tas de tous ce que nous avions récolté (car Samuel ne pouvait pas attraper les bonbons à cause de son pied qui avait passé dans les rayons du vélo) et nous avons ensuite « partagé le butin ». Nous voulions aller à Nong Khai, mais vu que le trajet était très long, nous avons fait une pause dans un guesthouse où il y avait une piscine. Maintenant, nous sommes à Nong Khai où nous avons loué une maison avec notre chambre, un salon, une cuisine et des toilettes. Papa et maman dorment derrière un paravent dans le salon. La maison est super !

Bonne année,

Quentin

 

A Savannakhet (une ville du Laos), nous avons mangé des frites en rondelles !

Mes petits mots

Ce matin, on a acheté beaucoup de choses pour le déjeuner dans la maison : des yogourts, un jus de pomme, des machins on savait pas ce que c’était, des céréales, des bananes et du pain. Je suis allé acheté tout ça en vélo avec maman. Après le déjeuner, j’ai fait la vaisselle. Quentin il a lavé des choses que je lui donnais et j’étais son assistant vaisselle. Après j’ai nettoyé la maison. Je dors dans un espèce de petit canapé. Notre maison est longue et on a une chambre que pour nous. Maman et papa dorment dans le salon. Il y a un faux tournesol dans la maison. On a même un aspirateur mais on a pas encore aspiré. Il y a aussi une image de boudha et un bureau.

Gros calins, petits calins, moyens calins, gros bisous, moyen bisous et petits bisous.

Jules

Samuel – Nong Khai 1

Nous somme arrivés a Nong Khai après une longue journée de bus. A la gare routière, nous avons pris un touktouk. Nous sommes allés dans une rue et avons essayé de chercher la maison que nous avions louée, mais ne l’avons pas trouvée. La dame qui nous loue la maison est arrivée en scooter et nous a montré où aller. Quentin et moi avons pu monter sur le scooter. Jules et les sacs sont restés sur le tooktook. Nous sommes arrivés à notre maison, la dame nous a dit plein de trucs en rapport avec la maison 😔.   Après nous avons loué des vélos et nous sommes allés souper. J’ai mangé du riz gluant, un ailerons de poulet et de la salade de papaye, c’était très bon. Après on est rentré se coucher.

bonne anné 2016

Samuel

 

De Savannakhet au Laos à Nong Khai en Thaïlande

Ahh Savannakhet, une petite ville sur le long trajet couru de Pakse à Vientiane, où peu de touriste s y arrête. Nous, on adore ! Un petit centre s organise autour de « la piazza », endroit où se tient le marché de nuit qui est adorable. Un marché de nuit tranquille et bien achalandé, dans lequel on a dégusté brochettes de poulet, brochettes de patates avec l incontournable riz gluant dont on se régale depuis un bon bout de temps. Pour le dessert, glace a la noix de coco agrémentée de riz gluant au lait de coco, cacahuètes pilées et morceau de coco. Presque autant de choix que lorsque le bus s’arrête le long de la route et que les vendeurs l’envahissent :-). Il manque quelques légumes mais c est pas leur fort dans les marchés de nuit !

IMG_3044

Dans les rues alentours des petits cafés, des grands temples, une belle église catholique, un musée sur les dinosaures découverts dans la région qui a laissé les enfants un peu étonnés qu un musée puisse être si basique ! Tout ça au bord du Mékong, fleuve mythique et magique qui nous accompagne depuis plusieurs semaines ainsi que l’architecture de la région, avec ses anciennes maisons coloniales pleine de charme.


Mais nos 15 jours gratuits arrivent au bout et nous ne pourrons pas fêter Noël de ce côté du Mékong. Nous le traversons en bus pour rejoindre la Thaïlande et nous le remonterons côté thaïlandais pendant les deux semaines gratuites en Thaïlande pour ensuite rejoindre le nord du Laos.. C est à That Phanom que nous poserons nos sacs pour Noël. Petite bourgade étendue le long du fleuve dans laquelle aucun resto touristique n a ouvert ses portes, nous ferons un repas de fête plus tard. Comme d habitude, nous parcourons la ville à vélo, mais par malheur Samuel a mis son pied dans les rayons…aie aie aie… Un took took alerté par les hurlements nous a emmené a l hôpital où nous avons pu être rassuré, rien de cassé ! Mais notre second ne posera plus le pied pendant 2-3 jours et a dû serrer les dents a chaque fois qu il aura fallu changer le pansement !
Pour raccourcir le trajet jusqu a Nong Khai, nous faisons un arrêt a Udon Thani, grande ville du Nord-Est de la Thaïlande. Nous ne resterons qu en périphérie où nous avons trouvé un espèce de motel tenu par un allemand. La chambre est très grande, la piscine sympa mais il ne fait pas si chaud a cette saison…

Eh oui, depuis 2-3 semaines,  C est la saison sèche mais ça ne rime pas forcément avec chaleur, bon on reste en dessus des 25 degrés la journée, mais le soir ça se rafraîchit. Par contre les paysages ont bien changé depuis 5 mois. Le vert se fait rare et a laissé la place au jaune dans les champs et au ocre sur les bords des routes.

IMG_3629

A Nong Khai, nous trouvons la petite maison louée, elle est parfaite ! Petite et pleine de charme, comme on aime ;-). Je suis super contente, c était exactement ce qu il nous fallait !

Valérie


Cinq slips et une paire de chaussettes

Bientôt cinq mois que nous sommes en route. Noël est passé. Les enfants ont reçu des cadeaux : Jules et Samuel, un lego chacun et Quentin, un téléphone portable bon marché faisant office de Mp3 et chaque enfant, une paire de jumelles « joujou ». Ils ont déballé ces cadeaux et avaient un vrai sourire. Je m’attendais à quelques remarques sur le fait que c’était bien peu par rapport à ce qu’ils auraient pu recevoir si nous étions en Suisse. Rien, ils paraissaient comblés.

J’ai parcouru la petite ville thaïlandaise de That Phanom où nous nous trouvions le 24 décembre, de long en large à vélo, pour dénicher au fond d’une obscure boutique une bouteille de vin rouge, sans être un grand cru, il était tout à fait buvable, quel plaisir de le déguster !

Quelques t-shirt, deux shorts, deux moustiquaires, un caleçon de bain,… je ne vais pas décrire l’ensemble des affaires qui constituent mes possessions actuelles, mais vous l’aurez compris, l’essentiel y est, peu de superflu, mon sac est déjà assez lourd avec les affaires du reste de la famille qui s’y trouvent.

C’est durant notre petite fête de Noël que j’ai pris conscience que je vivais depuis plusieurs mois avec l’essentiel et ainsi réaliser que c’est parfois les contacts sociaux qui manquent, ce sont la famille, les amis, les discussions animées ; les objets ont peu de valeur. Tout le monde le dit, tout le monde le sait, mais le vivre permet de comprendre que c’est une réalité.IMG_3663

Je réfléchis à tout ce que j’ai laissé chez moi, quelle montagne de mobilier, d’habits, de matériel de sport, de gadgets, … et comble du luxe, une voiture. Lorsque j’ai évoqué cela en famille, Quentin m’a rétorqué, « oui, papa, nous avons une voiture, mais elle est pourrie ».

Une paire de chaussette et cinq slips, zut, il y en un qui commence à se découdre, il faudra que j’en rachète un !

Christophe

Les aigles à tête blanche et réponse à mes copains d’école

En Thaïlande, nous sommes allés diner dans un restaurant où il y avait des aigles à tête blanche dans les environs. Un monsieur allait sur le lac et jetait de la viande pour les nourrir. C’était très joli, j’ai beaucoup aimé. Une vidéo : cliquer ici

Réponses aux derniers commentaires de mes copains :

@Ines : Salut Inès, je fais un peu près 7h d’école par semaine. Mais pas de bricolage ! Beaucoup de français et de maths, c’est pas mal dur !

@Matisse : Salut Matisse. Non, ici il n’y a pas eu de fête pour Halloween !

Au revoir,

Samuel

Bientôt au Cambodge, finit les plages thailandaises…

Il y a quelques semaines, nous sommes partis de Bangkok en bus (4 heures) pour aller au bord du golf de Thaïlande (endroit dans l’océan pacifique).
Nous sommes restés 6 jours a Chaolao, puis nous sommes allés sur une grande île : Koh chang (île éléphant en thaï). Là-bas, nous avons fait du canoé, c’était cool !
Ensuite, nous sommes allés sur une petite ile du nom de Kho wai, ou il n y a pas de wifi, d’électricité (sauf le soir)et pas de route ni de voiture ! Là-bas, on a pu faire du snorkeling (nager avec masque et tuba) et il y avait plein de poissons  de toutes les couleurs. Sur la plage, nous avons vu plein de bernard-l’hermites, c’est une bête qui prend les coquillages vides et qui se met dedans pour se protéger ! On a fait une vidéo : cliquez ici pour la voir.
Nous avons rencontré plein de français, mais pas de suisses ! Nous sommes revenus sur la côte en speed-boat (petit bateau hyper rapide).
Sur la côte, à Trat, nous avons loué un guesthouse avec un lit double et un immense lit double dans lequel nous dormons tous les 3.
J’ai beaucoup dessiné ces derniers temps et j’ai essayé de faire la joconde, des maisons en 3D et un château en 3D. J’ai appris à faire de la perspective.
Nous allons bientôt entrer au Cambodge, là-bas, mon parrain Massimo va nous rejoindre pour 2 semaines, je vais enfin revoir quelqu’un que je connais, je me réjouis !
Des fois, j’aimerais bien rentrer, car il y a beaucoup de choses qui me manque en Suisse. Mais vu que j’aime ce voyage et que je veux le continuer, ça serait pratique d’avoir ma maison sur mon dos avec mon école, mes copains, ma famille et tout le reste 😄😊😊😅!  Pour ceux qui se demandent, nous allons rentrer vers la fin février, à moins qu’on décide d’aller en Inde. Moi, j’aimerais bien aller au Vietnam mais mes parents disent qu’il y a beaucoup d’arnarques et qu’il faut beaucoup s énerver…
IMG_2273 IMG_2352 IMG_2359

En se promenant sur la plage, on n'a vu une cocie de poisson pierre.

En se promenant sur la plage, on a vu une espèce de coquille, je pense que c’est un poisson pierre séché.

IMG_2527 IMG_2504

Dans un autre temple, ici a Trat, il il y avais une mar et on a donner a manger au au tortue.

Ici a Trat, il il y avait une mare et on a donné à manger aux tortues.

ici, a Trat nous avons été voir un temple.

Dans un autre temple ,ici, a Trat, il y avait un petit buddha  couché !

Quentin