Qu’est ce qu’on met dans le sac ?

Comme dirait Christophe, si t’as ton passport, ton billet d’avion et de l’argent, t’es bon !

J’adore cette simplicité masculine :-D, mais malgré tout, on y a ajouté :

Pour chacun :

– maillot de bain et linge,
– 1 paire de basket, 1 paire de chaussure de plage
– 3 T-shirts, 1 sweat, 2 shorts, 2 paires de chaussettes et quelques slips,
– 1 jaquette et 1 k-way,
– 1 sac à viande,

Pour tous :

– trousses de toilette
– 3 grandes moustiquaires,
– livres et kindle,
– cahiers et trousse à crayons,
– 1 énoooooooooorme pharmacie pour essayer de parer à toutes mes frayeurs 😛 !
– 1 tablette avec clavier,
– 1 adaptateur,
– 1 chargeur solaire,
– 1 steri-pen (pour steriliser l’eau),
– quelques petits jouets et des petits cadeaux pour les futurs copains,
– tous les documents de voyage sous pochette plastique,
– lessive, pincettes et ficelle.
– paréo pour toutes les utilisations possibles et imaginables (serviette de bain, couverture, foulard, essuie-main, bouche-trou…)

Mais qu’est-ce qu’on a bien pu oublier ? 😉

Val

Publicités

Sac à dos

Pour ce qui est des affaires à préparer, l’avantage de voyager « sac à dos » est que le volume en est limité.

L’avantage de voyager en Asie est que les habits ne sont pas chers à acheter sur place. Pas de prise de tête de ce côté-là.

Je me sens serein avec ce départ, voir la date d’envol s’approcher m’oblige à planifier les prochaines semaines pour loger : ranger, isoler, vider, nettoyer, déplacer, assurer, administrer, contracter, acheter, déménager, déléguer… et ainsi laisser la place à : observer, sentir, imaginer, goûter, ressentir, découvrir, expérimenter… La deuxième série est nettement plus attractive !

C’est parfois au détour d’un regard inquiet échangé avec autrui que je prends conscience de l’imminence du départ.

Christophe